Notre Mutuelle vous accompagne

Le 12/05/2022

Le Mot du Président,

En 2022, la COVID-19 continue d’impacter le remboursement des soins de santé, notamment en raison du rattrapage des soins reportés et de nouveaux besoins en soins (COVID long, soins psychologiques, etc.).

 Les Mutuelles santé ont contribué de façon plus importante aux remboursements des dépenses de santé des assurés sur les trois postes concernés par la réforme (optique, auditif, dentaire). Lorsqu’il s’agit des paniers réglementés dits “100 % Santé”, les Mutuelles ont pris en charge 72 % des dépenses au titre du panier pour les aides auditives, 78 % du panier des prothèses dentaires.

On peut constater que la montée en charge du 100% santé pèse bien plus lourd dans les comptes des Mutuelles santé que les prévisions de la réforme gouvernementale ne l’envisageaient, (mais cela nous l’avions pressenti et déjà écrit avant même la mise en place).

 

Le recours au 100% santé pour les dépenses optiques devait permettre de compenser les dépenses supplémentaires liées au dentaire.

Le succès de cette réforme a été beaucoup plus rapide que prévu puisque nous constatons une très forte    progression des dépenses prothétiques dentaires et audio, bien au-delà des prévisions puisque la part de 45% a été franchie avec un an d’avance. Toutefois, il semble que les opticiens ne « jouent pas le jeu » en ne proposant pas suffisamment les équipements 100% santé.

 Les résultats liés à cette réforme se trouvent ainsi déséquilibrés.

Le Président,

Olivier DANIEL

Dans son édition du mois de Mai 2022 L’enquête d’UFC Que Choisir confirme cette tendance dont voici un extrait :

 

SOLIDAIRE entre ETUDIANTS, PROFESSIONNELS et RETRAITES

UNE VRAIE MUTUELLE DE PROXIMITE

image

Choisir une mutuelle à taille humaine comme la Mutuelle SEPR, c'est faire le choix de la solidarité intergénérationnelle, de la proximité et de la liberté d'accès aux soins ainsi que d'un lien direct entre la mutuelle et l'adhérent sans standard déporté ou autre numéro vert.

Choisir une mutuelle comme la Mutuelle SEPR, c'est avoir des services adaptés à vos besoins, comme la prise en charge directe avec les hôpitaux, pas d'avance d'argent grâce au tiers payant (sous réserve que le professionel de santé l'accepte), prise en charge des médecines non remboursées .

Adhérer à la Mutuelle SEPR c'est, sans questionnaire médical, un accès aux droits immédiats et sans limite d'âge.

Votre conseillère mutualiste qui connaît parfaitement votre dossier et individualise sa réponse. Nous répondons individuellement à tous nos adhérents.

UNE NOUVELLE RAISON D’ÊTRE POUR LA MUTUALITÉ : PROMOUVOIR LA DÉMOCRATIE EN SANTÉ

Depuis 2019, la FDPM, au côté des Petites et Moyennes Mutuelles, a lancé un groupe de travail sur la Démocratie en santé. Il s’agissait pour elles d’aborder cette question émergente de la participation citoyenne sous le prisme des valeurs fondatrices de la Mutualité, telles qu’elles sont incarnées dans l’article L111-1 du même Code : “ Les mutuelles (…) mènent (…) une action de prévoyance, de solidarité et d’entraide (…) afin de contribuer au développement culturel, moral, intellectuel et physique de leurs membres et à l’amélioration de leurs conditions de vie. Elles sont gérées en prenant en considération les enjeux sociaux et environnementaux de leur activité.” 2022 célèbre les 20 ans de la démocratie en santé et de nombreuses initiatives sont venues ponctuer cet anniversaire. En particulier, la Conférence Nationale de Santé, que l’on peut comparer au “Parlement du Peuple”, a fait un appel à contribution auprès des acteurs de santé afin d’établir un état des lieux en la matière. L’occasion pour la FDPM de partager avec vous une expérience participative unique en matière de démocratie en santé.

LES RAISONS D’INVESTIR LA DÉMOCRATIE EN SANTÉSONT MULTIPLES MAIS TOUTES ESSENTIELLES !

Chacun constate que notre modèle de santé change. On assiste à une évolution des besoins en santé qui engage à davantage de responsabilité et d’autonomie citoyenne, si l’on souhaite que l’héritage du Conseil National de la Résistance perdure. Dès lors, face au processus d’individualisation de la santé, la FDPM considère qu’il est important que les citoyens puissent jouir pleinement des 3 principes portés par la loi dite “ Kouchner”, du 04 mars 2002 relative aux droits des malades et à la qualité du système de santé : le libre choix, le consentement et la participation.

UN QUESTIONNAIRE MIS AU DÉFI D’UNE EXPÉRIENCE COLLECTIVE DE DÉMOCRATIE EN SANTÉ PORTÉE PAR LA MUTUALITÉ

A l’initiative de la FDPM, citoyens, partenaires et élus ont été mis à contribution pour évoquer un certain état de la démocratie en santé à travers, notamment, des réunions, des temps de formation et… la construction du questionnaire qui constitue, à lui seul, une mise en œuvre pratique de la démocratie en santé. En effet, il a été réalisé dans une logique constante de co-construction. Cela s’est fait autant dans le choix des thèmes à aborder, à savoir, “ Besoins en Santé / Parcours de Santé / Financement de santé ”, que dans la déclinaison des questions à associer et les modalités de diffusion choisies. Ainsi, diffusé en ligne et en version papier selon les choix locaux, il en résulte 643 répondants

 

QUELS ENSEIGNEMENTS TIRER DE CETTE EXPÉRIENCE DE DÉMOCRATIE EN SANTÉ ? UN TRIPLE ENJEUX POUR LA MUTUALITÉ !

 • “FAIRE LA SANTÉ” SUR LES TERRITOIRES “AVEC” LES CITOYENS

Cette expérience mutualiste démontre que tout engagement en démocratie en santé doit amener les Petites et Moyennes Mutuelles à penser la façon de “faire la santé” sur les territoires non plus « aux côtés » des citoyens mais “avec” les citoyens. Cela implique de réfléchir aux meilleures façons de mobiliser et de développer les capacités des adhérents, des usagers, des patients !

• DÉMONTRER UNE UTILITÉ SOCIALE ET LOCALE

 Cette ambition de démocratie en santé vise une réelle utilité, à la fois sociale et locale. C’est pourquoi, toutes les orientations prises par le groupe de travail FDPM ont été animées par le sens de la proximité et la réalité des territoires afin de cerner de possibles pistes de progression en la matière. C’est précisément le message porté par le Manifeste Mutualiste de la Démocratie en Santé écrit à cette occasion (à télécharger sur fdpm.fr/ docs/manifeste-democratie-sante.pdf).

 • CONTRIBUER À L’INNOVATION EN SANTÉ

 Ce travail fait ressortir la place prépondérante que peut occuper le citoyen tout en renvoyant aux logiques participatives censées lui donner toute légitimité en matière de santé. 20 ans après la loi KOUCHNER, la FDPM est le premier acteur mutualiste à avoir initié une expérience participative en matière de Démocratie en Santé mettant, ainsi, en avant la nécessité de la valoriser et de la faire vivre sur les territoires afin qu’elle ne demeure pas une simple annonce de bonnes intentions ! Et, surtout, traçant ainsi, toute l’évolution du sens de la Mutualité.